5ornpe24

46

Quand arrive le temps des fêtes on se surprend toujours, en décorant ou en popotant des petites gâteries, à laisser vagabonder notre imagination et parfois elle descend loin dans le passé de nos souvenirs.

Un des beaus souvenirs que j'aime me rappeler me vient de ma fille la plus jeune..mon bébé comme j'aime l'appeler même à 34 ans.

Nous étions sur notre ferme laitière. La veille de Noël, toute la famille nous avons assitée à la messe de minuit. De retour à la maison elle déposait son Jésus dans la crêche, et tout le monde se mettait à genoux pour remercier des beaux cadeaux qui tronaient sous le sapin.

À ce moment elle avait 10 ans.

Quand est venu le moment de passer à table pour le repas du réveillon, elle est allée chercher une petite assiette pour la déposer à côté de la sienne. La nourriture qu'elle prenait pour mettre dans son assiette, une petite part allait dans la petite assiette. Ses deux soeurs, son père et moi on la regardait faire sans parler. Quand est venu le temps de manger, nous lui avons posé la question du pourquoi de cette petite assiette et c'est sans détour qu'elle nous a dit " cette petite assiette c'est pour le petit monsieur qui a faim et il faut que nous la mangions ensemble." Ce geste sympolique, nous le répétons maintenant chaque année depuis.

Pourtant dans la campagne où nous demerions il n'y avait pas de clochards mais sûrement comme partout ailleurs il devait y avoir un "petit monsieur" qui avait faim.

Voilà le souvenir que je voulais partager avec vous en ce temps de réjouissances et d'abondance.  Merci pour cette belle leçon de vie Marie-Claude!

Je t'aime, maman. 

v1a1l1